Devenir Auto Entrepreneur ou comment faire un pied de nez à la crise ?

Comment devenir auto entrepreneur
Comment devenir auto entrepreneur

la crise est-elle vraiment une fatalité ?

Bonjour,

Je voudrais vous parler d’un livre numérique d’une personne que je connais bien et dont j’ai acheté un exemplaire. Cette personne s’appelle Jean LANCON et son livre est là pour faire toute la lumière sur certaines questions dont on a pas forcément les réponses, et pour cause…

Cet ouvrage destiné spécialement aux personnes qui veulent devenir auto entrepreneur peut également convenir aux personnes qui sont déjà inscrite comme auto entrepreneur, vous comprendrez plus loin dans cet article.

Dans son ouvrage qui s’intitule: « FAITES UN PIED DE NEZ A LA CRISE« , jean ne fait pas que vous proposer des informations pour devenir auto entrepreneur mais il propose surtout ce que personne ne vous dira:

Des astuces qui vous permettront de mettre toutes les chances votre coté pour tirer parti un maximum de ce statut tout à fait légalement.

Voici d’ailleurs quelques petites techniques parmi d’autres dans le livre que j’ai retenues:

  • Les vraies économies que vous faites dès le départ
  • Les subtilités fiscales du régime de l’auto-entrepreneur
  • La précision essentielle – jamais expliquée nulle part – sur les plafonds de revenus
  • Comment devenir auto-entrepreneur en restant fonctionnaire
  • Comment perdre de l’argent en croyant en gagner... ou plutôt comment éviter cela
  • Comment vous risquez d’envoyer vos clients chez vos concurrents en voulant pratiquer des prix trop bas !
  • L’astuce un peu « tordue » (mais parfaitement légale) pour économiser 2.500 euros de charges sociales par an
  • La taxe dont personne ne vous parle… mais que vous allez payer quand même !
  • Et bien plus en cliquant ici…

Voici donc un ouvrage qui sort des sentiers battus comme je les aimes et je suis sur que l’investissement des 8 petits Euros demandés répondra à toutes les questions que vous vous posiez et qui sont restées sans réponses ou dans le flou. Je suis sur également que ceux qui sont déjà en auto entreprise trouveront des astuces qui leur feront faire des économies substantielles.

Vous désirez vous lancer ? Vous êtes déjà installé ? Lisez ce livre si vous désirez optimiser vos gains. Cliquez ici Maintenant.

Vous connaissez quelqu’un qui veut se lancer ou qui hésite ? partagez cet article avec lui, vous lui rendrez surement service.

Partagez également cet article avec vos contacts sur Facebook, twitter, et autres réseaux sociaux, merci.

Donnez aussi votre avis dans les commentaires ci-dessous juste pour dire ce que vous en pensez.

Amicalement,

Richard

15 commentaires sur “Devenir Auto Entrepreneur ou comment faire un pied de nez à la crise ?”

  1. Aujourd’hui, il faut être vraiment masochiste pour se lancer comme AE…
    L’avenir de ce régime est incertain.
    Les risques liés à la crise sont énormes.
    Combien de chance avez-vous de réussir aujourd’hui?
    Et le régime de l’AE est le plus risqué de tous.
    Et en plus c’est celui qui permet de gagner le moins…

    1. Bonjour,
      Le statut de l’AE a un peu changé c’est sur mais il reste le plus simple dans notre pays pour une personne débutante dans la création de sa propre activité , pour une fois que quelque chose est simple en France pourquoi être aussi négatif .
      Il n’y a aucun risque en AE car pas de chiffre d’affaire pas de charges à payées .
      Je suis depuis 2000 en Indépendant « profession libérale » et j’aurai bien aimé avoir un tel statut à mes débuts !

      1. Bonjour,

        Il est évident que je ne suis pas d’accord.

        Le plus simple : Non. Ce n’est pas le plus simple. Je pense même que c’est le plus délicat à utiliser pour un vrai entrepreneur (ou pour une personne qui veut créer son vrai emploi). Pour une personne qui désire gagner 300 € de plus dans une activité secondaire pendant des années, je suis cependant d’accord. Encore que…
        Aucun risque : Faux. C’est la solution la plus risquée de toutes. Il faut vraiment être conscient de ça. C’est la solution la plus risquée de toutes. Et tout ça en plus pour gagner dans le meilleur des cas finalement le minimum. (CA plafonné)

        1. Bonjour,

          Alors quels sont ces risques si importants, Christian ?
          Si on ne fait pas de chiffre: rien à payer… c’est pas mal quand on ne sait pas trop comment va réagir le marché, non ?
          Nous n’avons pas tous le temps ni les moyens financiers de réaliser une étude de marché digne de ce nom…
          Maintenant, que le statut d’AE soit contesté par certaines organisations professionnelles, ce n’est pas très étonnant…

          Le problème en France est que dès qu’on essaye de faire quelque chose de bien en faveur des personnes en difficultés, et ce dans quelque domaine que ce soit, on trouve toujours des gens pour critiquer et pour fusiller les efforts des uns et des autres qui risqueraient d’empiéter sur leurs plate-bande…
          La France est un pays où l’on ne peut s’empêcher de cadrer, recadrer, encadrer, légiférer, normaliser, sanctionner, et j’en passe ! Vous avez dit « Liberté? Égalité? Fraternité? » Quelle déception !

        2. Bonjour ,

          Je le redis aucun risques en autoentrepreneur car pas de chiffre d’affaire pas de charges à payer .
          Le seul risque à prendre est d’entreprendre ça c’est pas donner à tout le monde .
          Si vous créer une SARL ou autre vous aurez des charges à régler des que vous serez inscrit au registre des entreprises là vous avez un risque .
          J’ai connus cette étape obligé de souscrire à un crédit pour poursuivre mon activité heureusement je l’ai passé avec succès étant à mon compte depuis 13 ans .
          Si vous n’avez pas le courage d’entreprendre comme autoentrepreneur vous ne l’aurez jamais .

          1. Si vous insistez…

            Alors je m’engage :
            A prouver que ce régime comporte des risques.

            Si je perds, je vous offre une bouteille de champagne Taittinger (75 cl)
            Si je gagne, vous m’offrez une bouteille de Taittinger

            Richard fait le juge (avec éventuellement la collaboration des internautes)
            Sous réserve qu’il accepte cette proposition.

            Si tout le monde est d’accord, nous lui envoyons chacun un chèque correspondant au montant d’une bouteille de 75cl.

            Je vous laisse le soin de choisir la bouteille.
            Celle aux environs de 30€ ou celle à 100€

            J’oubliais de vous préciser.
            Je suis persuadé de gagner.

            Et vous?

            1. Mais de quels risques parlez vous ?
              moi je ne vous parle que de risques Financiers pour un entrepreneur !

              J’ai l’impression que vous parlez du risque d’échouer dans votre entreprise ?

              Etre entrepreneur comporte un risque de lancer un projet et d’échouer c’est évident ,
              – il faudrait déjà connaitre votre projet ?
              -il faudrait connaitre votre motivation (à première vue pas très positif )l’avenir appartient aux audacieux .

              -Pourriez vous nous dire déjà votre situation actuelle salarié ,demandeur d’emploi –?

              1. Donc vous considérez que le risque d’échouer est plus élevé en tant qu’auto-entrepreneur plutôt qu’avec un autre statut?

                1. Pas du tout le risque d’échouer n’est pas plus grand !
                  Je pense que vous voulez dire que le statut de AE n’est pas adapter à certaine entreprise et là c’est bien possible !
                  c’est pour cela que je vous demandez votre projet ?

                  Si vous devez faire par exemple beaucoup d’achats pour revendre l’AE n’est pas tres bon car vous ne pouvez rien déduire pareil si vous avez beaucoup de frais de fonctionnement pub ou autre le statut ne sera pas adapter pour vous mais c’est pas pour ça qu’il est plus risqué car dans d’autre situations comme quelqu’un qui touche des commissions (BNC) L’AE est l’ideal aucun risque pas de commissions pas de charges et si commissions peu de charges .
                  Encore une fois il faudrait connaitre votre projet ?

              2. Je parle de l’ensemble des risques que peut prendre un entrepreneur.

                Le régime de l’AE est le pire qui existe.

              3. Bonjour,

                Je ne parle pas que de mon entreprise.
                Je parle pour tous les projets.

                Le régime de l’auto-entrepreneur est celui qui cumule le plus de handicaps.
                C’est le plus risqué en général.
                Et on ne va pas trop « préciser » car la plupart des risques peuvent finalement se résumer à une perte financière.

                Vous avez en effet raison de préciser que les risques d’échouer sont plus importants quand on se lance comme AE. Je suis de votre avis.

                Et se dire audacieux avec un régime qui permet au maximum de gagner l’équivalent d’un gros smic en général et dans la meilleure des hypothèses…

                1. Bonjour à vous,

                  Christian ne cesse de parler de risques, mais n’est pas capable d’en citer un seul.

                  Le régime de l’auto-entrepreneur est une merveille, du moins l’était-il, avant que les lobbies et le gouvernement ne se mettent à s’acharner à le démolir !

                  Bien sûr, il n’est pas adapté à tous les projets professionnels, car il ne faut pas avoir trop de frais généraux ni de salarié, par exemple.

                  Mais, lorsque l’activité s’y prête -et elles sont nombreuses-, c’est un moyen simple et sans aucun risque, justement, de démarrer une entreprise, qu’elle soit destinée à rester petite, ou bien à devenir très grande.

                  Car une fois atteint le plafond de CA, il suffit de basculer dans un autre régime.

                  Bien amicalement,

                  Elena POINT.

                  1. Bonjour,
                    Comme ce régime de l’auto-entrepreneur a absolument tous les risques, je trouvais inutile d’en citer un…

                    Ne croyez surtout pas les conseillers qui vous disent qu’il est sans risque.

                    Le plus amusant dans l’histoire, c’est que c’est le statut qui permet de gagner le moins car il y a un plafond au CA.
                    Cherchez l’erreur.

                    Montez votre projet. Réfléchissez y.
                    Faites un plan prévisionnel.

                    Et on discute sérieusement…

                    Cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *