Commerçants, lisez cet article sinon vous risquez d’agoniser et de mourir d’ici 5 ans

 

Bonjour,

le titre de cet article est un peu alarmiste mais selon certains experts c’est ce qui risques d’arriver si les acteurs du commerce local se contentent de rester passifs sans réagir rapidement.

En effet, en terme de communication publicitaire et de fidélisation de clients, les petits commerçants ne s’adaptent pas assez vite par rapport aux techniques de marketing et à la folle avancée de la technologie.

la crise, la crise, elle a bon dos la crise

N’allez pas croire que la crise est responsable de tout les maux qui font fermer les commerces les uns après les autres, bien au contraire.

Regardez l’histoire de l’entreprise américaine KODAK (appareils photos) créée en 1880 par George EASTMAN qui n’a pas su et voulu s’adapter pour prendre le virage du monde numérique. RÉSULTAT, la société tombe en faillite et 47 000 licenciements ont suivis.

Il faut s’adapter rapidement. l’arme fatale: Le Marketing Mobile

C’est pareil pour les commerçants qui ne voudront pas prendre la technologie au sérieuse. Ils ne pourront survivre s’ils ne veulent pas se mettre à la page avec les mêmes armes que leurs concurrents.

Ces armes sont tout ce qui touche au marketing mobile: (Qrcode, géolocalisation, applications, paiement avec le smartphone, paiement avec les tablettes, publicité en temps réel, fichier clients hyper ciblé, fidélisation clientèle personnalisée etc…).

Il existe pourtant des solutions

Il existe pourtant des solutions et selon quelques sondages que nous avons fait auprès de commerçants locaux qu’ils sont prêt à étudier des solutions pour sortir la tête de l’eau et en finir de la concurrence des grandes surfaces et d’internet.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour connaitre la solution pour aider le commerce de proximité à reprendre le souffle qui lui manque actuellement.

Ça va vraiment mal pour le commerce local, regardez cette vidéo

 Vous avez quelque chose à dire à propos de la situation du commerce de proximité ?

Réagissez et dites le dans les commentaires plus bas dans cette page, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *